Atelier-débat : des pistes pour concilier vie professionnelle et personnelle

Le 25 avril 2017, l’Observatoire des métiers et des qualifications de la branche retraite complémentaire et prévoyance a choisi comme thème de son premier atelier-débat de l’année : « Qualité de vie au travail et performance ».

dUne manière d’illustrer l’accord de branche signé le 2 mars 2017. Lors de cette rencontre, Isabelle Adeline, présidente du comité de pilotage GPEC (1), a rappelé les trois objectifs de l’accord : placer la qualité de vie au travail au cœur d’un dialogue social organisé ; donner aux entreprises un cadre méthodologique destiné à la mise en œuvre des actions prioritaires ; impulser la mise en œuvre d’actions destinées à améliorer la qualité de vie au travail (adéquation entre le temps de travail et la charge de travail, prise en compte des risques psychosociaux liés à la charge de travail, ergonomie des outils de travail, droit à la déconnexion, encadrement du télétravail, équilibre entre vie privée et vie professionnelle, etc.).

Marc Landais, responsable de l’association d’employeurs, a mis l’accent sur trois enjeux : la prise en compte des caractéristiques individuelles des salariés, la nécessité d’adapter les outils de production à la performance, la considération des besoins et des aspirations individuelles des salariés. Des enjeux dont il a été tenu compte dans le cadre des négociations autour de l’accord du 2 mars 2017.

L’accord-cadre, conclu pour cinq ans, prévoit un premier bilan à mi-parcours à partir des indicateurs de résultats transmis par les référents QVT des entreprises de la branche. L’ensemble des collaborateurs et les instances représentatives du personnel ont vocation à être impliqués, à travers les échanges d’informations et le mode de travail collaboratif.

POUR EN SAVOIR PLUS

(1) Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.