Baisse de la natalité française en 2016

En France, ces dernières années ont été marquées par une baisse des naissances et de la fécondité, tandis que la progression de l’espérance de vie s’est ralentie.

Le  nombre  des  naissances  a  baissé  de  4,5  %  en  France  entre  2014  et  2016,  sous  l’effet  conjoint  de  la  diminution  du  nombre  de  femmes  en  âge  d’avoir  des  enfants  et  de  la  baisse de l’indicateur conjoncturel de fécondité (c'est-à-dire le nombre moyen d’enfants par femme) : 1,97 enfant par  femme  en  2014,  1,89  en  2016. 

De  telles  baisses  se  sont  aussi  produites  dans  la  plupart  des  pays  développés,  mais celle en France est plus modeste et plus tardive qu’ailleurs  en  raison  vraisemblablement  des  politiques  sociales  et familiales qui ont amorti le choc de la crise.

Gilles Pison, " France 2016 : la natalité est en baisse ", Population & Sociétés n° 542, Ined, mars 2017