L’Agirc-Arrco engage un vaste plan de transformation

Dans un contexte riche en réformes et en défis, l’Agirc-Arrco se mobilise autour de 13 grands chantiers pour affiner sa vision stratégique, renforcer sa cohésion, son efficience et son agilité et, ainsi, s’affirmer en acteur de référence du monde des retraites. Déployé sur deux ans, entre la fin 2017 et la fin 2019, ce programme structurant doit déboucher sur la construction d’un nouveau modèle communautaire de services. Il implique l’ensemble de la communauté Agirc-Arrco (groupes de protection sociale, fédérations, partenaires sociaux) au sein d’une démarche et d’une gouvernance collaboratives. Une co-construction garante de la cohérence globale des chantiers.

Le contexte

Montée en puissance de l’inter-régime, DSN, allègements des charges sociales, prélèvement à la source, réforme des retraites à venir... Dans un environnement en profonde et rapide mutation, l’Agirc-Arrco rassemble ses forces vives au sein d’une réflexion transverse pour concevoir et mettre en œuvre une retraite encore plus efficace, accessible, solidaire et innovante au service de ses clients.

Déclinée en 13 chantiers, cette réflexion prépare l’avenir du système de gestion du régime en le positionnant au cœur du dispositif des retraites. Elle constituera le fondement des contrats d’objectifs et de moyens pour la période 2019-2022.

1/ Le client au cœur de notre stratégie, l’Agirc-Arrco au cœur des retraites

« Dans le futur système de retraite universel à points annoncé par le gouvernement comme au sein de l’inter-régime, une logique de comparaisondes prestations offertes par les différents systèmes de retraite s’opère tout naturellement. Les particuliers comme les entreprises souhaitent une plus grande simplification de leurs démarches, un accès facilité à leurs services, une réponse globale à leurs demandes. L’évolution vers un dispositif simplifié est une aspiration légitime à laquelle nous devons répondre sans attendre qu’on nous l’impose. Nous sommes en permanence attentifs à créer et développer les services attendus par nos concitoyens. Nous devons saisir pleinement toutes les opportunités et proposer à nos clients le meilleur accompagnement et les meilleurs services », explique François-Xavier Selleret, directeur général de l’Agirc-Arrco (voir interview). Dans cette perspective, la communauté Agirc-Arrco a lancé, le 4 octobre 2017, un ambitieux programme en 13 chantiers, pilotés chacun par un binôme associant fédérations, et groupes de protection sociale (GPS). Ils sont organisés autour de quatre axes majeurs : apporter une réponse sur mesure et multicanale aux besoins des actifs et des retraités ; renouveler la relation avec les assurés en les accompagnant tout au long de leur vie active ; poursuivre l’amélioration de l’efficience à tous les niveaux en visant les standards de marché les plus élevés ; accentuer notre différence par une action sociale de proximité.

Toutes les équipes sur le pont

« Chaque chantier procède d’une démarche transverse, associant étroitement les approches des fédérations et des institutions de retraite complémentaire (IRC), membres des GPS, s’ouvrant aux meilleures pratiques observées dans d’autres secteurs d’activité. Ce croisement d’expériences et de savoir-faire s’avère un excellent levier pour la construction de solutions efficaces, innovantes et partagées par tous », explique Pierre Chaperon, directeur du cabinet Agirc-Arrco. En mobilisant largement, l’Agirc-Arrco peut d’autant mieux capitaliser ses atouts et sa différence : des équipes agiles et aguerries, totalisant 13 000 professionnels experts dans leurs métiers, engagés chaque jour aux côtés des particuliers, des entreprises et des branches professionnelles ; une gestion paritaire responsable, qui a conduit sans accroc de grandes réformes (47 régimes fusionnés en soixante-dix ans, 40 plateformes SI unifiées en quinze ans...). L’Agirc-Arrco affiche aujourd’hui zéro endettement pour 63 milliards d’euros de réserves et une expertise inégalée dans la gestion du système à points individuels, mécanisme pivot de la réforme des retraites à venir. Autant d’atouts et de savoir-faire qui contribueront à en faire un acteur de la transformation du système de retraite.

3 Questions à :

François-Xavier Selleret, directeur général du GIE Agirc-Arrco

« La communauté Agirc-Arrco est en ordre de marche »

Quel est l’enjeu principal du nouveau modèle communautaire de services ?

François-Xavier Selleret : Avec ce programme exigeant et ambitieux, l’Agirc-Arrco entend offrir à ses clients (actifs, retraités, entreprises) la meilleure qualité de service au meilleur coût, en proposant des prestations au plus près de leurs usages et de leurs besoins.

Quels sont les leviers actionnés pour réaliser cet objectif ?

F.-X. S. : Jamais, sans doute, n’avons-nous été aussi loin dans les coopérations croisées entre institutions, métiers et équipes. Il s’agit à la fois de souder toute la communauté Agirc-Arrco autour d’une même vision stratégique et de mobiliser le meilleur de nos expertises, de nos savoir-faire au service de cette ambition.

Une mobilisation d’autant plus importante dans un environnement qui évolue rapidement...

F.-X. S. : Effectivement. Alors que les projets de transformation se succèdent à un rythme soutenu, c’est aussi l’occasion de reprendre ensemble un peu de hauteur, de nous mettre au clair sur notre modèle, notre finalité. Et de montrer que la communauté Agirc-Arrco est en ordre de marche, s’appuyant sur un paritarisme efficace, une gestion rigoureuse, innovante et proactive dans sa démarche de services : apte à jouer les premiers rôles au sein de l’inter-régime et dans la réforme des retraites à venir.