Qui met en œuvre l’action sociale retraite complémentaire ?

Dans un objectif d’efficience, les instances des fédérations redéfinissent tous les 5 ans le cadre stratégique, commun, de l’action sociale. Pour la période 2014-2018, 4 orientations prioritaires ont ainsi été déterminées, du retour à l’emploi des personnes les plus fragiles jusqu’à l’accompagnement de l’avancée en âge. Elles répondent aux besoins sociaux de la période. 80 % des moyens consentis aux institutions de retraite complémentaire – les dotations sociales sont de 360 millions d’euros environ – doivent être affectés à des actions qui s’inscrivent dans ce cadre.