Transformation digitale des métiers : 7 constats

Le digital modifie en profondeur les métiers, les compétences, les activités et l’organisation même du travail. Quel en sera l’impact au sein des groupes de protection sociale ? Au fil de ses échanges avec les directions Ressources humaines, les directions Métiers et différents experts de la branche professionnelle, l’Observatoire des métiers propose une analyse basée sur 7 constats.

 

#1 Création, destruction d’emplois : aucune certitude

85% des métiers de 2030 n’existent pas encore : une profonde transformation est à prévoir mais les projections restent encore à établir.

#2 Toutes les tâches simples et répétitives pourront être automatisées

La robotique et l’intelligence artificielle favorisent l’automatisation des tâches. Utilisées à bon escient, elles libèrent du temps pour réaliser d’autres activités (ex. : chatbot, reporting et traitement des demandes de liquidation automatisés…). Bienvenue dans une ère de coévolution hommes-machines !

#3 Des métiers enrichis sur 3 dimensions

  1. L’expertise métier : intensification et professionnalisation de l’expertise.
  2. La transversalité : meilleure compréhension de la chaîne d’activité et du parcours client.
  3. La relation client : augmentation des opportunités de contact avec le client interne et/ou externe.

#4 Les soft skills : la différence se fera sur les qualités humaines

Face à l’automatisation de certaines tâches, à l’homogénéisation des standards de marché en matière de services digitaux, les soft skills ou qualités humaines (créativité, intelligence relationnelle, autonomie…) qu’on oppose aux hard skills, ou compétences métiers, feront la différence. L’humain retrouvera sa juste place, au centre du travail.

#5 L’expérience client à tous les niveaux 

Avec le digital, le client est présent à tous les niveaux de l’entreprise. Si bien que l’organisation et les modes de travail de cette dernière évoluent. Les métiers se décloisonnent. Mieux informé, le client devient plus influent et plus exigeant. De nouveaux services en ligne sont et seront développés pour le satisfaire. 

#6 L’expérience collaborateur à valoriser

Rompu aux technologies et aux usages, son rapport au travail a changé. Le collaborateur a lui aussi des exigences : épanouissement personnel, ajout de valeur au travail, atomisation des parcours, etc.

#7 L’organisation du travail radicalement transformée

La transformation digitale implique un décloisonnement de l’organisation. Elle conduit les entreprises à injecter la transversalité et à revoir leur culture managériale. La mobilité s’installe. Place au nomadisme coopératif, au travail collaboratif qui supposent un engagement fort des collaborateurs.

Méthodologie : enquête réalisée de septembre à décembre 2017 sur la base de 15 entretiens et 5 ateliers opérationnels, avec des experts RH et métiers du GIE, des GPS, de secteurs voisins (banque, assurance, mutualité) et des acteurs du digital.

Retrouvez l’étude complète sur le site obsmetiers.rcp-pro.fr/, rubrique études, études prospectives.

CHIFFRES CLÉ

65% des managers interrogés dans le cadre de l’étude perçoivent la digitalisation comme une forte opportunité.

63% des managers interrogés déclarent se sentir prêts à faire face à la digitalisation de leur service.